Championnat de France Jeunes à Belfort

Dimanche 23 Avril

DSC01297
La délégation Aquitaine

Fin de tournoi difficile… la fatigue accumulée explique sans doute  les contre performances de la dernière ronde.

Au final, un tournoi riche en enseignements et en expériences, des souvenirs pleins la tête, et une motivation renforcée pour continuer le travail.

Un grand merci à tous les entraîneurs et accompagnants qui ont encadré nos jeunes pendant cette semaine.

Rendez vous l’année prochaine à Agen, l’incontournable capitale des échecs en France en ce moment !

Bravo à notre voisin palois, Clément CANDELOT qui s’offre le titre en pupille. Une sacrée performance !

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Clément Candelot (Pau, Echiquier Henri IV), Champion de France Pupille 2017

DSC01325

 

 

Bravo aussi à Maylis, la fille de  Laurent (notre professeur attitré), qui se classe 7ème en pupillettes avec 6,5 pts… ce qui doit logiquement la qualifier d’office pour le championnat de l’année prochaine !

 

 

Samedi 22 Avril

En ce samedi après midi, nos jeunes n’arrivent pas à scorer.

Deux défaites, dont une relativement logique pour Max qui jouait contre un jeune classé à plus de 2200 elo !

Dernière ronde dimanche matin pour finir sur une bonne note

Vendredi 21 Avril

Comme prévu, Max se relance et se retrouve à 3/7.

Victor perd.

C’est désormais la dernière ligne droite… 2 parties pour glaner encore quelques points !

Jeudi 20 Avril

Max n’a pas à rougir de sa défaite face à un adversaire classé 1999.

La partie de la ronde 7 est à sa portée pour se relancer. Allez Max !

Le jour de ses 13 ans, Victor réalise une perf et se retrouve à 4/6.

Encore 3 rondes pour améliorer ce résultat.

Mercredi 19 Avril

En ce mercredi de milieu de championnat, nos jeunes retrouvent des couleurs.

Max annule après une longue partie.

DSCF8729

Victor gagne son adversaire moins bien classée que lui.DSCF8723

Rien de tel qu’une partie de baby-foot pour se préparer !

DSC01034

Mardi 18 Avril

Journée sans éclat pour nos jeunes bayonnais.

2 défaites… une partie trop rapide pour Max…

Demain sera déjà la ronde 5, le milieu du championnat. L’occasion pour nos deux jeunes de rebondir et d’attaquer la deuxième moitié avec plein d’entrain ! Le système d’appariement fait que les écarts se resserrent… pourtant rien n’est facile, surtout pour Max qui jouera un jeunes à 1835, lui aussi à 1,5 pts et qui aura donc à coeur de se rattraper de son mauvais début de tournoi.

DSC01182
L’analyse d’une défaite est toujours moins enthousiasmante !

Max et Victor, tout l’échiquier bayonne adour est avec vous !

Lundi 17 Avril

Ce Lundi a beau être un jour férié, il ne sera pas de tout repos pour ces joueurs d’échecs… en effet, il y a aura deux rondes à jouer !

Ronde 3 à 14h30

Max gagne sa partie et se retrouve avec 1,5/3, son championnat est lancé.

Victor perd contre plus fort que lui: 2/3 dans l’open A.

Ronde 2 à 9h.

Max fait nulle et marque son premier demi-point dans la compétition. Allez Max !

IMG_0243
Les blancs sont à l’attaque !

Victor gagne sa partie et se retrouve à 2 points. Il ne faut pas se relâcher avant la deuxième ronde de la journée.

IMG_0242

Dimanche 16 Avril

1ère ronde tant attendue pour rentrer dans la compétition. Début des hostilités à 15h30.

Max joue à la table 18 avec les blancs.

IMG_0240.
Dans cette grande salle, il faut zoomer !

Il s’incline fort logiquement devant un jeune minimes classé 2089 !

De son côté, Victor fait respecter la logique face à un adversaire moins bien classé (1070 N).

IMG_0239
Victor à l’analyse après la ronde 1

Samedi 15 Avril

Après un long périple (départ à 6h du matin d’Ondres), les jeunes sont bien arrivés à Belfort et découvrent l’impressionnant gymnase déjà installé :IMG_0214

Arrivée au lycée qui héberge la délégation:

IMG_0215


Du 16 au 23 Avril se dérouleront les championnats de France Jeunes à Belfort.

Ce n’est pas moins de 16 tournois (7 catégories d’âges, féminines ou mixtes et 2 opens) qui verront s’affronter près de 1400 jeunes dans les deux gymnases du complexe Le Phare de Belfort.

Deux membres de notre club participeront cette année à cette grande fête des échecs.

Max Noel, champion d’Aquitaine Minimes en titre, s’étant brillamment qualifié lors des rencontres jouées au domaine du Pignada à Anglet au début du mois de mars, il ira défendre nos couleurs dans le redoutable championnat mixte Minimes: 116 jeunes qualifiés lors des championnats régionaux tenteront de conquérir le titre suprême de champion de France au cours des neufs rondes prévues.

Victor Galhaud, bien que n’ayant pas réussi à se qualifier pour le championnat de France (6ème des championnats d’Aquitaine en catégorie benjamin, pour 3 places qualificatives), a choisi d’aller jouer l’Open A pour rester dans le rythme de ses copains qualifiés.

Tous deux seront hébergés au sein de la ligue d’Aquitaine d’échecs. Ils seront suivis sur le plan échiquéen par une délégation d’entraîneurs de haute volée : David Lemeaux, Eric Leriche, Patrice Etchegaray, Alexandre Marciniak… Pour la logistique et la bonne humeur, l’incontournable Bernard Dubertrand sera de la fête !

Bien entendu, nous suivrons ça de près !

Site officiel

Championnat d’Aquitaine, retours sur une victoire

Tout d’abord il faut préciser que ce qui suit représente mon point de vue qui est par définition loin d’être objectif puisque je suis entraîneur.

 

Avant le tournoi, il y eut d’abord la phase de préparation. Nous étions conscients qu’une victoire de Max était pour le moins improbable, pour s’en convaincre il suffit de rappeler qu’au championnat départemental il avait fini cinquième et n’était donc pas qualifié pour le championnat hors repêchage. De plus si Max avait fait des progrès depuis, ses adversaires étaient également en droit d’en faire ! Nous n’avions donc pas d’illusions sur la question.

La préparation a donc été en partie axée sur l’idée que Max n’aurait pas le meilleur niveau de jeu et qu’en conséquence, s’il voulait espérer quelque chose, il se devait d’être irréprochable en matière de motivation, de combativité, de respect de l’événement et de ses adversaires. Evidemment il y avait une partie échecs aussi dans la préparation.

 

Le déroulement du tournoi a transformé l’improbable en réalité. Max n’a toujours pas le meilleur niveau de jeu des différents concurrents, mais il a gagné, il est champion d’Aquitaine. C’est la victoire méritée d’un travail sérieux avant toute chose. Les autres n’ont pas gagné, ils peuvent mettre en cause une injustice, le système de départage qui a effectivement joué un rôle, un hasard défavorable ou que sais je encore, ils n’auront pas forcément tort, mais le résultat est et reste que Max a gagné.

 

Quelles sont les leçons qu’il peut en tirer, et dont les autres peuvent s’inspirer ? Tout d’abord que la victoire ne va pas forcément au meilleur ou au plus talentueux mais souvent à celui qui la veut le plus et qui fait ce qu’il faut pour. Autre leçon, un travail sérieux de préparation conduit au bon niveau de motivation pour réussir ; J’ai souvent pris en analogie ma préparation au Baccalauréat, la première année où j’avais le niveau, révisé à la plage et échoué, et la deuxième où je ne n’avais pas le niveau mais avais réussi. La troisième leçon pourrait être que le travail amène les résultats, que ceux qui gagnent ont de la chance et qu’il faut savoir saisir les opportunités. Je crois que ces leçons peuvent lui servir bien au delà du simple périmètre des échecs.

 

Un des problèmes de la victoire est sa gestion. Max l’a expérimenté lors de sa victoire en Coupe de France face à Patrice Etchegaray. Les commentaires qui ont suivis étaient totalement hors de proportions et avaient amené Max à papillonner. Il s’en était suivi une période de plusieurs mois de résultats médiocres. On ne peut pas empêcher les commentateurs de commenter, d’ailleurs je pratique également cette activité, mais on peut espérer que Max ait retenu la leçon

 

Avec sa victoire Max a gagné le droit de participer aux championnats de France jeunes qui auront lieu fin avril. C’est une opportunité pour lui d’apprendre et de hausser son niveau de jeu. Ses résultats dépendront une fois de plus du travail qu’il aura effectué.

Championnat d’Aquitaine Jeunes 2017

Le week end du 3 au 5 Mars 2017, l’Echiquier Bayonne Adour (EBA) organisait les championnats d’Aquitaine Jeunes.

Tous les 2 ans, notre équipe de Pignadabénévoles assure l’organisation de la logistique de cette compétition, la partie sportive étant sous l’égide de la ligue d’Aquitaine d’Echecs.

Cette année encore, nous avions retenu le domaine du Pignada à Anglet qui possède toutes les infrastructures requises pour accueillir près de 210 jeunes participants et leurs accompagnants (famille et entraîneurs).

Au terme de ces 2 jours et demi de compétition (une seule journée pour les poussins et petit-poussins), les places qualificatives pour les championnats de France auront été attribuées.

Outre l’organisation, l’EBA présentait 4 participants dans différentes catégories:

Globalement, on notera de bons résultats pour notre délégation réduite  mais de qualité avec une mention toute particulière  pour le résultat de Max, je n’ose pas écrire exploit, tant cela devient (une bonne !) habitude.

Dans une catégorie particulièrement relevée et avec « seulement » le 7 ème

Photo Max
Max NOEL Champion d’Aquitaine (Minimes)

elo sur la ligne de départ, Max réussi un superbe parcours; au final, il

remporte la catégorie avec le score de 6/7 et une perf à 1879 elo !

Un magnifique résultat qui confirme une fois de plus la progression actuelle de Max !

Avec un point d’avance sur le second, aucune contre performance, tout cela est de bon augure avant le championnat de France qui aura lieu à Belfort au mois d’Avril, le rendez vous est pris !

 

 

Tournoi de Mont de Marsan 2016

Nous étions deux de l’échiquier Bayonne Adour à participer au désormais traditionnel tournoi de Mont de Marsan, Alain Darrigues et moi même. Cette édition du tournoi était d’un niveau assez relevé puisque sur la ligne de départ j’étais le 22eme elo sur 86 participants.

Comme d’habitude, le tournoi était assez sympa et c’est finalement le meilleur qui a gagné, le GMI Matthieu Cornette avec un score assez impressionnant de 8,5/9.

Pour ma part je finis 27 eme et Alain 31 eme, le classement général et les résultats se trouvent sur le site de la fédération ou le site de l’échiquier Montois.

A noter que le hasard faisant bien les choses, l’article de Sud Ouest durant le tournoi parlait du club !

En tous cas, au bout du compte un tournoi sympa !

Soirée Random Chess

img_9868
Mais qui a rangé les pièces n’importe comment ? Demandez à Bobby Fischer !

En cette veille de vacances scolaires et afin de clôturer dignement la première partie de la saison échiquéenne, nous organisions notre dernière soirée « Pizzas » de l’année 2016.

Afin d’ajouter un soupçon de malice  et pour changer un peu, nous avions osé le pari du Random Chess.

Cette variante des échecs, créée par l’illustre Bobby Fischer, permet d’éviter les longues préparations théoriques sur les ouvertures. En effet, dans cette alternative, l’emplacement initial des pièces est déterminé aléatoirement (mais il est identique pour les 2 camps) au début de chaque ronde. Pas moins de 960 positions de départ sont donc possibles ce qui complique très légèrement les possibilités de préparation théorique !

Pour cette soirée en 5 rondes, 5 positions initiales différentes furent générées, mais ce n’est qu’après la dégustation des pizzas que fut officiellement lancée la 1ère ronde.

Pour les  21 joueurs présents, ce fut l’occasion de tenter les pires exactions sur l’échiquier… plusieurs fous rires et quelques débats animés sur les roques (pas toujours facile de s’y retrouver, même si la règle est à priori simple: la position finale du roque doit être exactement la même que dans les échecs traditionnelles, peu importe la position initiale de la tour concernée et du Roi ) nous laissent à penser que cette alternative reste particulièrement conviviale.

img_9876
Patrick BAREYRE brandissant la coupe du vainqueur et à sa droite son dauphin, Xabi HELIOT.

La pause dessert organisée après la 3ème ronde n’a pas enrayé la série de victoire de Patrick Bareyre. Au final, c’est bien lui, inscrit de dernière minute, qui s’est emparé du titre honorifique mais très convoité de Champion 2016 de Fischer Random Chess de l’Echiquier Bayonne Adour !

 resultats-du-random-chess-du-16-12-2016

Merci à tous d’avoir participé dans la bonne humeur et rendez vous au printemps pour notre prochaine soirée Pizza !

Magnus Carlsen champion du Monde d’échecs 2016

Au finish, Magnus Carlsen a battu le Russe Sergueï Karjakine au tie-break, les deux joueurs ayant terminé à égalité après 12 parties classiques.carlsen-champion-du-monde-2016Magnus Carlsen | Photo Anastasiya Karlovich

C’est à l’énergie et grâce à un mental sans faille que Carlsen a conservé son titre de champion du monde. A l’issue des 12 parties en cadence classique, commencées le 11 novembre à New York, les deux hommes finissaient à égalité de points (6-6) . Dans son style d’infatigable défenseur, son adversaire russe lui a opposé la plus grande des résistances.

Bien que Carlsen ait eu l’avantage dans plusieurs parties, Karjakin est toujours parvenu à défendre de façon très convaincante… c’est même lui qui a pris l’avantage en premier lors de la 8ème ronde. Malgré cette défaite inattendue, le norvégien a rapidement su trouver les ressources nécessaires pour égaliser la 10ème ronde.

Même si la dernière partie (la 12ème) en cadence classique fût décevante, elle nous conduisit tout droit vers des départages (4 rondes en cadence rapide 25min +10 s) qui s’annonçaient très éprouvants pour les nerfs.

Le spectacle au rendez vous :

magnus-le-poing-serre-r3-tie-break
Carlsen quittant la table de jeu après la 3ème partie des tie breaks.

Là encore, la défense magistrale du russe fit merveille dans la 2ème partie, quand il réussit à annuler une position donnée perdante par tous les grands maitres observateurs.

Loin d’être abattu, Magnus Carlsen revint au combat de façon éblouissante pour la 3ème partie. Quel mental ! Cette fois, la défense russe finit par prendre l’eau; les poings serrés du champion du monde lors de l’abandon de Karjakin, en disaient long sur le soulagement du norvégien.
La 4ème ronde ne fut qu’une formalité ou presque tant la mission (battre le meilleur joueur du monde avec les noirs ! ) devenait impossible pour le russe. Le « all-in » du russe, obligatoire pour recoller au score, facilita la tâche du prodige scandinave.

Pour la petite histoire, signalons que Magnus Carlsen fêtait ce jour là son 26ème anniversaire ! Joyeux anniversaire Magnus !


Le match de Championnat du Monde des Echecs   se tient du 11 au 30 Novembre 2016 à New York,    au South Street Seaport.

carlsen-karjakin

Ce match voit s’affronter le tenant du titre, Magnus Carlsen (elo 2853), norvégien de 25 ans et son challenger, Sergey Karjakin (elo 2772), russe de 26 ans.

Le match se déroule en 12 parties. Le premier joueur à atteindre 6,5 points (1 points par victoire, 1/2 par nulle) sera déclaré vainqueur et obtiendra le titre de champion du monde.

La FIDE et la société Agon Limited possèdent les droits exclusifs vers la retransmission video des parties.

Le site officiel du match : http://nyc2016.fide.com

Vous pouvez aussi lire quelques articles en français à ce sujet sur le site d’Europe Echecs : http://www.europe-echecs.com/art/match-de-championnat-du-monde-6710.html

Echecs et pas mat

A lire dans Sud Ouest du 19 novembre 2016, un article sur le groupe échecs qui se met en place à Briscous sous l’impulsion de notre membre toujours très dynamique Jacques (et non Pascal) Bernhard :

echecs-et-pas-mat

Le milieu associatif de Briscous va accueillir un nouveau groupe de passionnés adeptes du jeu d’échecs, dont la cheville ouvrière est constituée pour le…

Le milieu associatif de Briscous va accueillir un nouveau groupe de passionnés adeptes du jeu d’échecs, dont la cheville ouvrière est constituée pour le moment de Jacques Bernard et de quelques adeptes dont Paulette Moniez, rencontrés mercredi après-midi 14 novembre à la salleLa mise à leur disposition a été faite par Maryannick Doyhenard, adjointe aux associations, aux animations et à la vie locale.Le Beskoïtzar Jacques Bernard, déjà membre de l’Échiquier Bayonnais qui viendra parrainer le groupe constitué de 12 personnes, est connu non seulement localement mais aussi régionalement. Le fait de s’établir régulièrement à Ttiritta permettra aux enfants, qui viennent déjà jouer chez leur professeur, de développer une activité dont on sait qu’elle est ô combien génératrice de capacités d’analyse et de synthèse.

La bonne humeur sera donc de mise et ce d’autant plus que comme le dit Jacques, « aux échecs, les jeunes jouent avec les adultes », favorisant en cela le développement de la trame intergénérationnelle au village.

Lien vers l’article original dans Sud Ouest