Fête annuelle de Côte Basque Echecs

Le club « Côte basque Échecs » tiendra sa fête annuelle le dimanche 2 juillet 2017, à Bayonne.

A occasion, le club Côte Basque Echecs organise un :

Tournoi rapide homologué FFE

7 rondes, 10 min + 2 sec,

appariement Suisse.

2 juillet 2017

Début à 10 h, dernier pointage 9h45.

Affiche tournoi 2 juillet-net

Plus d’infos : http://www.echecs.asso.fr/FicheTournoi.aspx?Ref=42068

Inscription : 7€ adultes / 3€ enfants (9 €/4 € après le 30 juin minuit)

100 % des inscriptions reversées

Prix garantis a minima 1er-70 euros; 2ème – 50 euros; 3ème – 20 euros.

Possibilité de se licencier sur place contre 3 euros/
Ouvert à toutes et tous.

Gaztetxe, 7 Quai de Lesseps 64100 Bayonne

(2 min à pied de la gare en bordure du fleuve de l’Adour)

Buvette sympa, assiette-maison à 6 euros, salle fraîche.

Le club procédera également à la remise du trophée du Tournoi interne vers 15h30.


Rens : Laurent BERNABE 06 22 93 81 22 cote.basque.echecs@hotmail.fr
Patrice ETCHEGARAY (MI, arbitre) 06 16 79 10 88, J-S MORA 06 75 80 34 93.

Championnat d’Aquitaine, retours sur une victoire

Tout d’abord il faut préciser que ce qui suit représente mon point de vue qui est par définition loin d’être objectif puisque je suis entraîneur.

 

Avant le tournoi, il y eut d’abord la phase de préparation. Nous étions conscients qu’une victoire de Max était pour le moins improbable, pour s’en convaincre il suffit de rappeler qu’au championnat départemental il avait fini cinquième et n’était donc pas qualifié pour le championnat hors repêchage. De plus si Max avait fait des progrès depuis, ses adversaires étaient également en droit d’en faire ! Nous n’avions donc pas d’illusions sur la question.

La préparation a donc été en partie axée sur l’idée que Max n’aurait pas le meilleur niveau de jeu et qu’en conséquence, s’il voulait espérer quelque chose, il se devait d’être irréprochable en matière de motivation, de combativité, de respect de l’événement et de ses adversaires. Evidemment il y avait une partie échecs aussi dans la préparation.

 

Le déroulement du tournoi a transformé l’improbable en réalité. Max n’a toujours pas le meilleur niveau de jeu des différents concurrents, mais il a gagné, il est champion d’Aquitaine. C’est la victoire méritée d’un travail sérieux avant toute chose. Les autres n’ont pas gagné, ils peuvent mettre en cause une injustice, le système de départage qui a effectivement joué un rôle, un hasard défavorable ou que sais je encore, ils n’auront pas forcément tort, mais le résultat est et reste que Max a gagné.

 

Quelles sont les leçons qu’il peut en tirer, et dont les autres peuvent s’inspirer ? Tout d’abord que la victoire ne va pas forcément au meilleur ou au plus talentueux mais souvent à celui qui la veut le plus et qui fait ce qu’il faut pour. Autre leçon, un travail sérieux de préparation conduit au bon niveau de motivation pour réussir ; J’ai souvent pris en analogie ma préparation au Baccalauréat, la première année où j’avais le niveau, révisé à la plage et échoué, et la deuxième où je ne n’avais pas le niveau mais avais réussi. La troisième leçon pourrait être que le travail amène les résultats, que ceux qui gagnent ont de la chance et qu’il faut savoir saisir les opportunités. Je crois que ces leçons peuvent lui servir bien au delà du simple périmètre des échecs.

 

Un des problèmes de la victoire est sa gestion. Max l’a expérimenté lors de sa victoire en Coupe de France face à Patrice Etchegaray. Les commentaires qui ont suivis étaient totalement hors de proportions et avaient amené Max à papillonner. Il s’en était suivi une période de plusieurs mois de résultats médiocres. On ne peut pas empêcher les commentateurs de commenter, d’ailleurs je pratique également cette activité, mais on peut espérer que Max ait retenu la leçon

 

Avec sa victoire Max a gagné le droit de participer aux championnats de France jeunes qui auront lieu fin avril. C’est une opportunité pour lui d’apprendre et de hausser son niveau de jeu. Ses résultats dépendront une fois de plus du travail qu’il aura effectué.

Soirée Random Chess

img_9868
Mais qui a rangé les pièces n’importe comment ? Demandez à Bobby Fischer !

En cette veille de vacances scolaires et afin de clôturer dignement la première partie de la saison échiquéenne, nous organisions notre dernière soirée « Pizzas » de l’année 2016.

Afin d’ajouter un soupçon de malice  et pour changer un peu, nous avions osé le pari du Random Chess.

Cette variante des échecs, créée par l’illustre Bobby Fischer, permet d’éviter les longues préparations théoriques sur les ouvertures. En effet, dans cette alternative, l’emplacement initial des pièces est déterminé aléatoirement (mais il est identique pour les 2 camps) au début de chaque ronde. Pas moins de 960 positions de départ sont donc possibles ce qui complique très légèrement les possibilités de préparation théorique !

Pour cette soirée en 5 rondes, 5 positions initiales différentes furent générées, mais ce n’est qu’après la dégustation des pizzas que fut officiellement lancée la 1ère ronde.

Pour les  21 joueurs présents, ce fut l’occasion de tenter les pires exactions sur l’échiquier… plusieurs fous rires et quelques débats animés sur les roques (pas toujours facile de s’y retrouver, même si la règle est à priori simple: la position finale du roque doit être exactement la même que dans les échecs traditionnelles, peu importe la position initiale de la tour concernée et du Roi ) nous laissent à penser que cette alternative reste particulièrement conviviale.

img_9876
Patrick BAREYRE brandissant la coupe du vainqueur et à sa droite son dauphin, Xabi HELIOT.

La pause dessert organisée après la 3ème ronde n’a pas enrayé la série de victoire de Patrick Bareyre. Au final, c’est bien lui, inscrit de dernière minute, qui s’est emparé du titre honorifique mais très convoité de Champion 2016 de Fischer Random Chess de l’Echiquier Bayonne Adour !

 resultats-du-random-chess-du-16-12-2016

Merci à tous d’avoir participé dans la bonne humeur et rendez vous au printemps pour notre prochaine soirée Pizza !

Magnus Carlsen champion du Monde d’échecs 2016

Au finish, Magnus Carlsen a battu le Russe Sergueï Karjakine au tie-break, les deux joueurs ayant terminé à égalité après 12 parties classiques.carlsen-champion-du-monde-2016Magnus Carlsen | Photo Anastasiya Karlovich

C’est à l’énergie et grâce à un mental sans faille que Carlsen a conservé son titre de champion du monde. A l’issue des 12 parties en cadence classique, commencées le 11 novembre à New York, les deux hommes finissaient à égalité de points (6-6) . Dans son style d’infatigable défenseur, son adversaire russe lui a opposé la plus grande des résistances.

Bien que Carlsen ait eu l’avantage dans plusieurs parties, Karjakin est toujours parvenu à défendre de façon très convaincante… c’est même lui qui a pris l’avantage en premier lors de la 8ème ronde. Malgré cette défaite inattendue, le norvégien a rapidement su trouver les ressources nécessaires pour égaliser la 10ème ronde.

Même si la dernière partie (la 12ème) en cadence classique fût décevante, elle nous conduisit tout droit vers des départages (4 rondes en cadence rapide 25min +10 s) qui s’annonçaient très éprouvants pour les nerfs.

Le spectacle au rendez vous :

magnus-le-poing-serre-r3-tie-break
Carlsen quittant la table de jeu après la 3ème partie des tie breaks.

Là encore, la défense magistrale du russe fit merveille dans la 2ème partie, quand il réussit à annuler une position donnée perdante par tous les grands maitres observateurs.

Loin d’être abattu, Magnus Carlsen revint au combat de façon éblouissante pour la 3ème partie. Quel mental ! Cette fois, la défense russe finit par prendre l’eau; les poings serrés du champion du monde lors de l’abandon de Karjakin, en disaient long sur le soulagement du norvégien.
La 4ème ronde ne fut qu’une formalité ou presque tant la mission (battre le meilleur joueur du monde avec les noirs ! ) devenait impossible pour le russe. Le « all-in » du russe, obligatoire pour recoller au score, facilita la tâche du prodige scandinave.

Pour la petite histoire, signalons que Magnus Carlsen fêtait ce jour là son 26ème anniversaire ! Joyeux anniversaire Magnus !


Le match de Championnat du Monde des Echecs   se tient du 11 au 30 Novembre 2016 à New York,    au South Street Seaport.

carlsen-karjakin

Ce match voit s’affronter le tenant du titre, Magnus Carlsen (elo 2853), norvégien de 25 ans et son challenger, Sergey Karjakin (elo 2772), russe de 26 ans.

Le match se déroule en 12 parties. Le premier joueur à atteindre 6,5 points (1 points par victoire, 1/2 par nulle) sera déclaré vainqueur et obtiendra le titre de champion du monde.

La FIDE et la société Agon Limited possèdent les droits exclusifs vers la retransmission video des parties.

Le site officiel du match : http://nyc2016.fide.com

Vous pouvez aussi lire quelques articles en français à ce sujet sur le site d’Europe Echecs : http://www.europe-echecs.com/art/match-de-championnat-du-monde-6710.html